La lettre 5 ans pour des idées

La lettre « 5 ans pour des idées » a été lancée le 18 juin  2012.​ A l'attention des décideurs publics de droite (députés, sénateurs, députés européens, conseillers généraux et régionaux, maires...), elle doit permettre d'alimenter le débat et d'identifier les idées nouvelles et porteuses d'experts sur des thématiques données.

 

Dernière lettre

16 Juillet 2014 : 

En finir avec les régimes spéciaux de retraite pour plus d'équité

18 Juin 2014 : 

L’état de la France en 2014, deux ans après François Hollande

28 Avril 2014 : 

Faut il supprimer l'assurance maladie pour améliorer la santé des finances publiques?

 

 


 

4 Mars 2014 : 

Réorganisation territoriale : Oui mais comment?

 

 


 

20 DECEMBRE 2013 : 

En finir avec une poltique d'assistes pour revenir à une politique de solidarite

 

 


 

25 NOVEMBRE 2013 :

Le précaution[removed]nisme : nouveau dogme de la gauche

 

 

01 OCTOBRE 2013 :

Une proposition pour favoriser l'entrepreneuriat

 




29 JUILLET 2013 :

Guerre économique[removed], espionnage diplomatiq[removed]ue : La France doit être à la hauteur de l'enjeu



20 JUIN 2013 :

Le décalage fiscal de la France


13 MAI 2013 :

La Finance : Le faux ennemi de François HOLLANDE

3 AVRIL 2013 : 

Acte III de la décentralisation : Un acte manqué?

8 MARS 2013 : 

Hors-Série : Entrepreneuriat des jeunes

15 FEVRIER 2013 : 

Le mauvais bilan de santé de Marisol Touraine

Télécharger la lettre

23 JANVIER 2013

Le vrai bilan du gouvernement sur l'emploi

La retraite est la branche du système français de protection sociale qui représente la première dépense soit 278 milliards en 2010. Cette somme est supportée dans sa totalité par le régime général.

Certains secteurs d’activité comme par exemple la SNCF, la RATP, la Banque de France, La poste…bénéficient de ce que l’on appelle un régime spécial.

Ces régimes trouvaient leur justification soit dans la reconnaissance de la pénibilité du travail exercé, soit dans la volonté de récompenser ceux qui exerçaient un métier vital pour la nation.

Aujourd’hui, la modernisation des méthodes de travail et la fin des monopoles d’état conjuguée à la situation de crise de notre pays pousse à une remise en cause de ces régimes.

Deux ans après les élections législatives remportées par la gauche, nous avons voulu savoir dans quel état la France se trouvait et avait évolué. Pour le premier numéro de notre lettre, le 18 juin 2012, nous avions dressé en infographies l’ensemble des données avancées par François Hollande lors de sa campagne. Pour évaluer son bilan à date, nous reprenons les mêmes indicateurs pour observer leur évolution.

A l’occasion de son discours de politique générale du 8 avril, le Premier Ministre Manuel VALLS a indiqué que plus de 20 milliards d’euros d’économies devraient incomber à la Sécurité Sociale. L’Assurance Maladie, branche la plus déficitaire de la Sécurité Sociale devrait supporter la moitié de ces économies d’ici 2017. Alors que le vieillissement de la population et les pathologies actuelles (de plus en plus chroniques et de longue durée) vont rendre inapte notre système d’assurance maladie, le think tank « 5 ans pour des idées » détaille dans sa nouvelle lettre, trois propositions structurelles pour une nouvelle assurance maladie

Lors de la conférence de presse tenue par le Président Hollande le 14 janvier dernier, le sujet de la réorganisation territoriale est revenu sur la table. Véritable arlésienne de la vie politique française, cette question est délicate pour le Président de la République, qui risque notamment une fronde des élus locaux. Aucune mesure concrète n’a été avancée, si ce n’est des vagues pistes de réflexion. Au pied du mur budgétaire, il ne faut pas confondre effet d’annonce et réforme de structure.

Si le principe de solidarité ne doit en aucun cas être remis en cause, il ne doit pas être détourné en un principe d’assistance généralisée. Réévaluation des minimas sociaux, recours systématique aux emplois aidés…la solidarité structurelle autrefois au fondement du contrat social se retrouve sacrifiée au profit d’un assistanat conjoncturel ne se concentrant que sur les symptômes du système.

Le principe de précaution et la façon dont nos contemporains entendent s’en servir est l’un des dogmes majeurs de ce début de millénaire.

 

Gaz de schiste, nucléaire, OGM, la volonté d’appliquer quels que soient les sujets et sans conditions le principe de précaution relève davantage du dogme que de la décision rationnelle. Impossibilité de tenir un débat public sur le site de stockage Cigéo ou encore difficulté de recruter des étudiants dans les disciplines scientifiques, ce « précautionnisme » s’avère aujourd’hui préjudiciable pour la démocratie d’une part et le développement économique d’autre part.




A la différence du gouvernement et du projet de loi Pinel présenté le 21 août dernier, nous avons voulu aborder la question du régime de l’auto-entrepreneur par la simplification plutôt que par la sur-règlementation.

 

Ainsi, dans cette lettre, nous proposons des solutions permettant d'encourager davantage de Français à entreprendre, tout en réglant le problème de concurrence déloyale qui peut exister entre auto-entrepreneurs et petites structures artisanales. Comment ? En permettant à ces dernières de bénéficier des mêmes simplicités administrative et fiscale que les auto-entreprises.




Il y a quelques semaines, Edward Snowden révélait à la presse internationale l’existence d’un programme américain de surveillance piloté par la National Security Agency (NSA), Prism. Avec Prism et le développement d’une société basée sur l’information, l’espionnage change de dimension.

 

5 ans pour des idées fait le point sur les raisons pour lesquelles la France ne doit pas prendre ce problème à la légère.



Depuis le début de l’année, alors que la majorité des pays européens essayent d’assainir leur budget en s’imposant des restrictions budgétaires, la France a pris le chemin de l’augmentation de l’imposition. Conséquences ? L’optimisation fiscale des grandes entreprises et des particuliers va en augmentant.

 

5 ans pour des idées revient sur l’optimisation fiscale et sur les moyens pour les pouvoirs publics d’agir.


En 2012, François HOLLANDE candidat, avait désigné « le monde de la finance » comme son véritable ennemi. Ainsi, son engagement de campagne n°7 annonçait une surtaxe des banques de 15% ainsi qu’une séparation des activités de spéculation et de dépôt La place de Paris, déjà peu attractive par rapport à sa voisine londonienne, ne devait pas s’en remettre.Quelques mois plus tard, le projet de loi bancaire est adopté au Parlement, avec une opposition plutôt faible à l’Assemblée voire inexistante au Sénat ; quant aux banques, une partie infime de leur activité sera détachée.

 

5 ans pour des idées revient sur les raisons de ce renoncement et met en perspective l’action de la France par rapport aux réflexions de l’UE.

Alors que la crise asphyxie notre économie, un nouvel acte de la décentralisation s’avère nécessaire pour palier au manque de compétitivité de nos territoires. L’Acte III doit sonner la fin de « l’exception française » en matière d’organisation territoriale pour emboîter le pas du Danemark et de l’Italie. La réforme ne pourra faire l’impasse de certaines mesures.

Ce nouveau numéro de " 5 ans pour des idées" dresse un panorama des grandes mesures attendues.

Pour ce premier Hors-Série et alors que la France est souvent décrite comme une terre peu propice à la création d'entreprise, nous avons voulu mettre en perspective la vision d’un politique et d’un entrepreneur.

Jonas HADDAD, Secrétaire national de l’UMP en charge de l’entrepreneuriat des jeunes et Camille TYAN , cofondateur de PAYPLUG nous donnent leurs visions mais surtout leurs idées de l’entrepreneuriat des jeunes en France.

Le torchon brûle entre les représentants des médecins et la Ministre Marisol Touraine. Négociations sur les dépassements d’honoraires, création des réseaux de soins pour les mutuelles, menace de suppression de la liberté d’installation des médecins: les sujets de contentieux se multiplient.



Dans la presse, les tribunes offensives contre le gouvernement prolifèrent et des mouvements engagés de défense des médecins libéraux voient le jour, tels que l’Union Français pour une Médecine Libre (UFML), créée début décembre.

Alors que la négociation sur la « sécurisation de l’emploi » est finalisée depuis le 11 janvier dernier par le patronat et 3 syndicats (CFDT, CFTC, CGC), nous avons voulu passer en revue les premières mesures du gouvernement : Sont elles efficaces ? Qu’en est il de la flexisécurité ? Doit on aller plus loin ?

13 DECEMBRE 2012 :​

Fructueux ou effroyable dialogue franco-allemand?

 

29 NOVEMBRE 2012 :​

Sécurité : Bilan des 6 mois

 

Nous avons voulu nous arrêter sur le couple franco-allemand. Les avancées enregistrées en matière de construction européenne sont le fruit d’une volonté d’action commune. Aujourd’hui, le couple Hollande-Merkel, sera-t-il à la hauteur des enjeux ? Peut-on envisager un renforcement de la zone euro sans un moteur franco-allemand ?

 

Avec une côte de popularité atteignant les 75 % (sondage IFOP pour Paris Match-octobre), Manuel Valls séduit visiblement au-delà de sa famille politique. C’est pourquoi, à l’occasion de la parution des premiers éléments de bilan de son action en matière de délinquance, nous avons analysé les principales mesures mises en œuvre, en les confrontant au baromètre droite/gauche.

Que laisse présager ce premier point d’étape ? Peut-on d’ores et déjà deviner une tendance propre à la politique du Ministre de l’Intérieur ?

05 NOVEMBRE 2012 :​

La compétitivité, une dernière

chance pour la France

et notre économie ?

 

Le Premier Ministre a confié à Louis Gallois une mission sur la compétitivité. Le rapport sera rendu le 5 novembre. Ce sera le 60ième publié depuis 2000!
Alors que la France ne figure plus dans le classement des 20 nations les plus compétitives selon le World Economic Forum
et que le pays a besoin d’un plan d'ensemble pour redresser son économie, nous avons voulu faire le point sur le manque d'ambition du gouvenrement.

 

03 OCTOBRE 2012 :​

Assises de la Recherche et de l’Enseignement supérieur :

l’inadéquation des propositions

avec les préoccupations

 

Les Assises de l’Enseignement supérieur et de la Recherche voulues par le Président de la République affichent l’ambition de remettre l'enseignement supérieur et la Recherche au coeur de la société. Alors que la phase de consultation nationale touche à sa fin, laissant place à la tenue des assises territoriales et nationales, nous avons souhaité nous interroger sur la pertinence des axes de réflexion retenus.
Bilan de la phase de consultation : l’inadéquation des propositions aux réelles attentes.

 

13 SEPTEMBRE 2012 :​

Conférence environnementale :

du principe à la réalité 

 

PSA, Air France, Doux, SFR... La France connait aujourd'hui une véritable vague de plans sociaux. Alors que le gouvernement devrait présenter son projet pour l'industrie automobile le 25 juillet prochain, nous avons voulu nous interroger sur la genèse de ces plans sociaux. Comment améliorer notre compétitivité  Comment rendre nos territoires attractifs? Sur cette question du coût du travail et de l’attractivité du territoire, nous avons identifié les principales propositions d'experts

 

22 AOUT 2012 :​

Les 100 jours

 

Alors que François Hollande est le chef de l'Etat depuis maintenant 100 jours, nous avons voulu dresser un premier bilan d'étape. Alors que beaucoup évoque les questions de méthode, nous avons choisi de nous intéresser à ses premières actions.
Chroniques de "l'agenda du changement", 100 jours marqués par 5 erreurs majeures.

 

24 JUILLET 2012 :

Compétitivité et attractivité

de la France
 

La Conférence environnementale, décidée par le Gouvernement, est programmée les 14 et 15 septembre prochains. Alors qu’elle doit aboutir sur des sujets stratégiques (transition énergétique, fiscalité, biodiversité, gouvernance, risques sanitaires), plusieurs signaux laissent à penser que les engagements de François Hollande, candidat, viendront se heurter au principe de réalité de François Hollande, président.

 

05 JUILLET 2012 :

Conférence Sociale
 

Alors que la conférence sociale aura lieu le lundi et mardi 9 et 10 juillet, nous avons voulu consacrer ce numéro, à un des thèmes majeurs qui y sera abordé : l’emploi. ​ Après avoir rappelé les chiffres clés en matière d’emploi, nous avons recueilli les déclarations d’experts identifiant les risques induits par la politique gouvernementale, ainsi que les solutions alternatives qu'ils proposent.

 

18 JUIN 2012 :

Bilan de François HOLLANDE
 

Pour ce premier numéro, nous avons dressé en infographies l’ensemble des données avancées par François Hollande lors de sa campagne. Cet inventaire s’appuie sur un travail d’analyse effectué à partir de l’ensemble de ses prises de parole (discours, allocutions, interventions médiatiques). Il servira de point de référence pour évaluer l’action de la majorité présidentielle à partir des propres sources qu’il a avancé.